Online only - Kitihawa’s Chandelier, Nicolas Henry

10 juin 2020 - 31 juillet 2020

Nous ouvrons la série - Online only - avec une exposition online de l’artiste photographe Nicolas Henry dont nous vous invitons à découvrir le travail. A travers son projet Kitihawa’s Chandelier qui a été réalisé en 2017, nous verrons l’importance que l’artiste accorde à l’humain, à l’histoire, aux libertés.

  • Nous verrons aussi à travers une interview comment cette série s’inscrit dans la continuité du travail de l’artiste dont les clichés nous entraînent aux quatre coins de la planète dans des mises en scène soigneusement construites à l’aide d’objets du quotidien et à l’intérieur desquels l’artiste aborde des thèmes universels tels que l’enfance et l’adolescence face à l’histoire, la place des femmes et le droit de choisir, la discrimination, l’écologie, la liberté et la mort.

     

    Nous verrons enfin, comment l’ensemble de ses projets peut s’apparenter à un vaste théâtre itinérant.

  • « Les installations de grands formats sont réalisées en extérieur, avec l’aide d’une partie du village ou du quartier. Ces...

    Kitihawas's Chandelier series, 2017

    « Les installations de grands formats sont réalisées en extérieur, avec l’aide d’une partie du village ou du quartier. Ces héros d’un jour montent sur scène, deviennent acteurs de leur propre histoire. La parole s’élève pour créer un dialogue avec l’ensemble de leur communauté ».         

     

     

    Nicolas Henry

  • Kitihawa’s Chandelier

    Pour la série Kitihawa’s Chandelier, Nicolas Henry s’est beaucoup documenté sur l’histoire de la colonisation et de la décolonisation et a mené un travail de recherche sur l’histoire américaine et l’identification des grandes figures des mouvements d’indépendances.

     

    Comme à son habitude, l’artiste est allé à la rencontre des habitants de Chicago eux-mêmes, issus de différentes communautés. Parmi elles, Skyart dans le sud de Chicago, Bright Star Community Outreach à Bronzeville et le Lycée Français de Chicago à Lincoln Square, ainsi qu'à Detroit avec The Downtown Boxing Gym et Popps Packing.

     

    Le projet dans sa globalité comprend également des images réalisées en Afrique, au Brésil et en France.

     

     

  • Tel un livre d’histoire, Kitihawa’s Chandelier conte en images la grande histoire et met en avant les figures importantes de la lutte contre l’esclavage. On y retrouve Toussaint-Louverture héros de l’abolition de l’esclavage  en Haïti, mais aussi des hommes et des femmes oubliés, telle Kitihawa, une Indienne Potawatomi qui était l’épouse de Jean-Baptiste Pointe du Sable, le fondateur de la ville de Chicago.

     

    Comme à son habitude, les décors ont été intégralement imaginés et fabriqués par Nicolas Henry et les figurants à l'aide d' objets et de matériaux de récupération. Chacune des personnes ayant pris part au projet, le plus souvent spontanément, par le bouche à oreille intègre la mise en scène et s’approprie une partie de l’histoire.

    La réalité se mêle savamment à la fiction permettant aux participants d’endosser le costume de grands personnages de l’Histoire.

     

    Ici, comme dans les œuvres précédentes de l’artiste, les histoires se mêlent avec justesse et prennent une portée universelle évidente.

     

    Résilience, tolérance, dialogue et solidarité sont une fois encore au centre du propos de l’artiste.

     

    La plateforme de diffusion artistique White Color qui a contribué à produire le projet indique que « Kitihawa’s Chandeliera fourni un espace créatif où les participants ont pu échanger des idées, aborder les défis auxquels leurs communautés sont confrontées et exprimer leurs espoirs et leurs idées pour l'avenir ».

     

    A travers cette série engagée, l’artiste a souhaité mettre en lumière un pan de l’histoire américaine et œuvrer à la reconnaissance des minorités.

     

    Le projet soutenu par la Ville de Chicago et le Illinois Art Concil a été créé pour le DuSable Museum of African American History où les clichés ont été exposés en 2017 sous le commissariat de Tiphanie Babinet.

  • ' ' Il y eu malgré tout quelques destins extraordinnaires. Kitihawa, une jeune indienne Potawatomi et Jean-Bap- tiste Point du...

    Kitihawa's Chandelier series, 2017

    "

    " Il y eu malgré tout quelques destins extraordinnaires. Kitihawa, une jeune indienne Potawatomi et Jean-Bap- tiste Point du Sable, un homme noir libre d’Haïti se marièrent et construirent un poste de commerce florissant sur le rivage d’un lac de ce qui ets aujourd’hui la magnifique ville de Chicago".

     

    Nicolas Henry

  • Pour aller plus loin

    Biographie de l'artiste

     

     

    « Cabanes imaginaires autour du monde »

     

    « Les aventures de Supershaktimaan »

     

    «Casamance»

  • Oeuvres disponibles pour cette série