De l’aveu même de l’artiste Melehi, donner un titre à une œuvre peut dévier le spectateur du sujet principal, de l’observation que l’on doit porter à celle-ci, son message et sa symbolique. Au contraire, en laissant libre cours à l’imagination, à la sensibilité de chacun, il nous arrive par un jeu de similitudes de voir, percevoir et ressentir des émotions différentes. Ainsi en est il lorsque l’on regarde un ciel nuageux. Librement, de façon instantanée, nous y découvrons des compositions, des images, des souvenirs et des sentiments. Ici, le propos de l’artiste est d’encourager l’imagination comme source et grille de lecture de la création artistique.